Les Nouvelles de Roumanie

École en Roumanie : quand les professeurs rackettent les parents

|

Du temps du communisme, il était coutume d’offrir de petits cadeaux conviviaux aux enseignants pour les remercier de leur travail, fleurs, chocolats, etc. Aujourd’hui, les parents se sentent obligés de payer des présents de plus en plus chers de peur que leurs enfants soient discriminés par leurs professeurs. Des dérives qui commencent à sérieusement agacer.

Par Henri Gillet Noël, Pâques, journée de la femme, fin de l’année scolaire, anniversaire des enseignants, etc. Les occasions de faire un cadeau aux professeurs sont nombreuses en Roumanie. Avant la chute du communisme, ces cadeaux se limitaient à des gestes conviviaux : bouquet de fleurs, mărțișors, boîte de chocolats marquaient la reconnaissance des élèves et des parents, comme dans de nombreux autres pays. Les professeurs recevaient alors des salaires identiques à l’ensemble des autres Roumains et il ne serait venu à l’idée de personne de leur remettre un bakchich. Un glissement net s’est opéré depuis 1990 et les choses ont aujourd’hui bien (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous