Osservatorio Balcani e Caucaso

Croatie : où est passée la « révolution verte » promise avant l’entrée dans l’UE ?

| |

Quand elle était encore candidate à l’intégration à l’UE, la Croatie faisait figure d’élève modèle en matière d’écologie. Son plan d’action en faveurs des énergies renouvelables était même jugé comme l’un des seuls crédibles par un think tank vert réputé. Seulement voilà, depuis, Zagreb n’a rien mis en œuvre et s’est même fait tirer les oreilles par Bruxelles...

Par Nataša Stuper Tout avait si bien commencé entre la Croatie et l’Union européenne (UE) sur le plan des standards énergétiques. Dès 2008, cinq ans avant l’intégration, le gouvernement de Zagreb avait lancé son Programme national pour l’efficacité énergétique 2008-2016, respectant la réglementation européenne (directive UE 2006/32/EC). Le plan d’action présenté par la Croatie au think tank Coalition of Energy Savings figurait parmi les seuls considérés comme « crédibles » - avec celui du Danemark et de l’Irlande. Ceux proposés par les autres pays « [manquaient] non seulement d’ambition, mais [étaient] également peu crédibles tant au regard des (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous