COP21 : la Roumanie respire mieux depuis la fin du communisme

| |

Marquée par un demi siècle de productivisme forcené au temps du communisme, la Roumanie fait aujourd’hui figure de bon élève dans la lutte contre le changement climatique. Entre 1989 et 2013, Bucarest a fait chuter ses émissions de gaz à effet de serre de 65%. Mais cela est surtout dû à la désindustrialisation accélérée plus qu’à une politique environnementale volontariste. Explications.

Par Julia Beurq La Roumanie paraît bien partie pour atteindre les engagements fixés par l’Union européenne (UE) en matière de lutte contre le changement climatique. Lors du protocole de Kyoto signé par Bucarest en 1997, tous les pays de l’UE ont convenu de réduire de 20% leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici 2020. Si ces émissions sont généralement à la baisse dans toute l’Europe, Bucarest a enregistré l’un des meilleurs résultats. Entre 1989 et 2013, les gaz à effet de serre émis par la Roumanie ont chuté de 65% [1]. Cette tendance positive dont peuvent se vanter les autorités roumaines n’est pas le fruit d’une politique volontariste. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous