Cinéma : Cristian Mungiu s’amuse de « l’âge d’or » du communisme roumain

| |

Trois ans après le succès de 4 mois, 3 semaines, 2 jours, Palme d’Or du 60e Festival de Cannes, le réalisateur Cristian Mungiu revient sur les écrans français avec le premier volet d’une trilogie sur la vie quotidienne des Roumains dans les dernières années du régime communiste. Contes de l’âge d’or 1 : Camarades, la vie est belle ! consiste en un enchaînement de quatre courts-métrages drôles et caustiques sur la bêtise humaine alimentée par un régime totalitaire au bord du ridicule.

Par Angelo Mittchievici Le réalisateur récompensé en 2007 à Cannes pour ses 4 mois, 3 semaines et 2 jours (4, 3, 2), revient dans les cinémas français avec une nouvelle production, série de six courts ou moyens métrages, réalisée en collaboration avec des réalisateurs comme Hanno Höffer, Ioana Uricaru, Răzvan Mărculescu et Constantin Popescu Jr. Les cinéastes tentent de repeindre en couleur un monde disparu, le monde de « l’âge d’or », appellation glorieuse des années Ceauşescu. Cette série fait partie d’un projet qui inclut le désormais célèbre long-métrage 4 mois, 3 semaines et 2 jours et qui vise à révéler un atome de ce monde, un atome capable d’une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous