La Bulgarie manque de main d’oeuvre qualifiée

| |

La Bulgarie est confrontée depuis des années à une fuite des cerveaux, et aujourd’hui, la plupart des secteurs d’activités se trouvent confrontés à une pénurie de main d’œuvre qualifiée. Le ministère de l’Éducation et de la science, ainsi que le monde de l’entreprise, ont décidé d’agir.

Par Desislava Antova Selon une étude récente menée par la Chambre de commerce bulgare, deux tiers des entreprises du pays (65 pour cent) peinent à trouver des employés qualifiés. D’après cette étude, l’inadéquation des formations par rapport à la demande des entreprises est l’une des sources de ce déficit, qui toucherait près de 170 professions. Conscient de ce problème, le ministère de l’éducation et des sciences a adopté une nouvelle loi, dans le but de réformer l’enseignement technique, et de le rapprocher des besoins des entreprises. Repenser les modèles d’enseignement « Nous vivons dans un monde nouveau, dans une nouvelle économie. C’est pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous