Économie : le FMI dicte sa loi à la Bosnie-Herzégovine

| |

Intimement lié à la remise sur pied de l’architecture économique bosnienne après la guerre de 1992-1995, le Fonds Monétaire International (FMI) continue d’exercer son influence dans le pays. En conditionnant ses prêts à des réformes budgétaires et administratives, cette institution internationale a un impact considérable sur le cadre institutionnel de l’économie de la Bosnie-Herzégovine.

Par Basile Perret Ces dernières années, à plusieurs reprises, des manifestants se sont regroupés à Sarajevo pour signifier leurs mécontentements face aux concessions faites par le gouvernement bosnien au FMI. Les vétérans de guerre ont été les plus virulents à s’opposer à la baisse de leur allocation dictée par le FMI [1]. Au-delà des affrontements entre la police et les manifestants, quels rôles joue l’institution monétaire en Bosnie-Herzégovine ? Quelles actions a-t-elle entreprises ? Le groupe de la Banque Mondiale Pour répondre à ces questions, il est important de revenir sur la création du FMI. Au même titre que la Banque Mondiale, le FMI est (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous