Bosnie-Herzégovine : « casser du pédé » en toute impunité

| |

La situation des LGBT de Bosnie-Herzégovine reste incroyablement précaire. Malgré les outils de protection que les pouvoirs publics ont mis en place, les actes homophobes et transphobes sont même en hausse. Mais les déclarations sont toujours rares, à cause de la peur et des préjugés.

Par la rédaction Les agressions physiques et verbales contre les membres de la communauté LGBT restent généralement impunis en Bosnie-Herzégovine, et la police, dans les rares cas où ces violences font l’objet d’une déposition, ne fait pas le nécessaire pour traduire les coupables en justice. Dans la plupart des cas, les personnes LGBT ne déclarent même pas à la police les agressions dont elles sont victimes. Une grande majorité d’entre elles ne vit pas son homosexualité publiquement. « Mon amie a été agressée. Un individu l’a attrapée par le cou et a commencé à l’étrangler. J’ai appelé la police, mais on m’a juste dit de venir au poste, puis (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous