Bosnie-Herzégovine : multiplication des mariages islamiques « hors la loi »

| |

En Bosnie-Herzégovine, de plus en plus de femmes acceptent de devenir la deuxième femme d’hommes originaires de pays arabes. Des unions « basées sur l’amour et le respect », disent-elles, mais qui sont illégaux, autant aux yeux de la communauté islamique locale, qu’à ceux de la loi bosnienne.

Par Albina Sorguc Une femme de 36 ans de Sarajevo, qui a deux enfants de son premier mariage, a raconté à BIRN comment elle a décidé de se marier à un homme arabe, pour en devenir la deuxième femme. Son mari, 51 ans, est arrivé en Bosnie-Herzégovine pour ouvrir une petite entreprise à Sarajevo. Ils se sont rencontrés, raconte t-elle, et se sont bien entendus. Ensuite, une amie en commun lui a expliqué que l’homme était à la recherche d’une femme bosnienne. Elle a passé deux mois à se familiariser avec le mode de vie et les habitudes de son futur mari, au téléphone avec lui, et à travers des messages vidéos. Ensuite, après que son père a (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous