Caméras au Monténégro : mais qui est donc le Big Brother de Kotor ?

| |

Des caméras de surveillance à tous les coins des rues de Kotor et de Podgorica posées par des « inconnus » certainement liés à de puissants clans criminels... Le scandale secoue le Monténégro, où les citoyens se demandent, plus que jamais, à quoi sert la police.

Par Predrag Tomović Les récentes révélations sur la présence de caméras dans presque toutes les rues de Kotor enflamment le Monténégro. Un système de surveillance vidéo illégalement installé dans les lieux publics a également été découvert à Podgorica. Selon les premières hypothèses avancées par la presse, ces caméras auraient été posées par des criminels et des individus connus de la police. Les questions sans réponse fusent : comment peut-on effectuer des enregistrements illégaux dans les lieux publics sans attirer l’attention ? Pourquoi les autorités ne réagissent-elles qu’après la révélation du scandale par la presse ? La justice et la police (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous