Vijesti

25 ans de pouvoir absolu au Monténégro (1/2) : Milo Đukanović ou le coup d’État permanent

| |

Voilà vingt-cinq ans qu’il règne sans partage sur le Monténégro. Sa stratégie ? « Le coup d’État permanent. » Tout commence en 1989, alors que Milošević est au faîte de sa gloire. À Podgorica, la rue s’embrase le 11 janvier. Les jeunes loups de la Ligue communiste renversent la vieille garde yougoslave et s’emparent du pouvoir. Depuis, Milo Đukanović fait partie de vingt hommes d’État les plus riches au monde. Mais à quel prix ? Vijesti retrace son parcours. Première partie : de la révolution antibureaucratique au coup d’État.

Par Samir Kajošević Il y a tout juste un quart de siècle, après la démission de la vieille garde communiste, le pouvoir au Monténégro changeait de mains avec la venue à la tête de l’État de « jeunes gens, beaux et intelligents ». Ayant pris le pouvoir après des manifestations de rues, avec le soutien du régime de Milošević, ces jeunes communistes se trouvent encore aujourd’hui au sommet de l’État. Retrouvez notre dossier : Monténégro : le « système Đukanović », suite et fin prochaine ? À l’époque, la démocratisation faisait son chemin sur les ruines des pays communistes, de l’autre côté du rideau de fer. En 2004, le processus était couronné de succès (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous