Dnevnik

« Zagreb et Belgrade sont responsables de la stabilité de la Bosnie-Herzégovine »

| |

Pour que la Bosnie sorte un jour de la crise, pour que les différents peuples qui y vivent envisagent de nouveau un avenir commun, il est nécessaire que les gouvernements démocratiques de Croatie et de Serbie s’engagent résolument à assurer la stabilité du pays et qu’ils encouragent une reprise du dialogue entre les communautés. Milorad Pupovac, vice-Premier ministre de Croatie et député du Parti démocratique serbe indépendant (SDSS), sait que c’est uniquement à ce prix que tous les pays d’Europe du Sud-Est intègreront un jour l’Union européenne. Entretien.

Par Miroslav Stajić Milorad Pupovac, vice-Premier ministre de Croatie, député du Parti démocratique serbe indépendant (SDSS) et président du Conseil national serbe de Croatie, a lancé un appel aux autorités de Belgrade et Zagreb pour qu’elles agissent conjointement afin d’empêcher l’aggravation de la situation politique et sécuritaire en Bosnie-Herzégovine. « En fait, c’est une proposition pour réfléchir à la manière de contribuer à la consolidation de la situation en Bosnie. Autant l’aide de la communauté internationale est la bienvenue, autant un rôle crucial des dirigeants politiques démocratiques de Zagreb et de Belgrade est nécessaire pour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous