AIM

Yougoslavie : Meurtre du premier ministre de Voïvodine

| |

A l’ouverture du Salon de l’agriculture de Novi Sad, Dragan Tomic,
président de
l’Assemblée de Serbie, a fermement attaqué l’opposition - en
particulier le
mouvement de résistance populaire, Otpor (« Résistance »). Les
officiels en
présence sont ensuite allés serrer mains sur mains dans les tribunes.
Leurs
gardes du corps, tous grands et robustes, l’oreille percée, se
repéraient
facilement. Et à exactement 14 heures 5 minutes, un coup de feu a retenti :
derrières les vaches affolées, exhibées à l’occasion du Salon,
Bosko Perosevic,
41 ans, se plia en deux et tomba, dans une marre de sang coulant de sa têt
e.

Par Philip Schwarm, correspondant d’AIM à Belgrade. Ainsi mourut le président du Conseil exécutif provincial de Voïvodine, membre du Secrétariat du Parti socialiste de Serbie (SPS), et président des Socialistes de Novi Sad. La Serbie se trouve depuis des années sous le choc de multiples assassinats. Mais celui-ciest le premier à avoir été film é en direct par des caméras de télévision. Les téléspectateurs des informations nationales quotidiennes de la Radio-Télévision de Serbie (RTS) venaient de voir - juste avant les images du crime - un groupe des plus hauts placés généraux et officiers de police conduit par le ministre de l’Intérieur (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous