Vijesti

Yougoslavie : le jour où Tito ne voulut pas quitter Ulcinj...

| |

1971. Le maréchal Tito et son épouse Jovanka sont en visite à Ulcinj, sur la côte monténégrine. Le « Vieux » est descendu à l’hôtel Galeb, et il s’y plaît. Ruždo, Nijaz et Momčilo, anciens employés d’Ulcinjska Rivijera, se souviennent de ce séjour. Ils rappellent le grand standing de l’hôtel et la qualité du personnel trilingue, formé à Londres ou Copenhague, à l’époque où Ulcinj était un fleuron de l’industrie touristique yougoslave...

Par Samir Adrović Ce jour-là, le maréchal Tito n’était pas pressé de quitter l’hôtel Galeb où il passait de bons moments en compagnie de son épouse Jovanka et du maire d’Ulcinj, Fadilj Taipović. « On y va, mon vieux ? » (le Vieux – surnom affectueux donné à Tito), demanda Svetozar Vukmanović Tempo, l’un de ses plus proches collaborateurs. Un regard suffit pour faire comprendre que la question n’était pas la bienvenue. « Cet homme est très agréable et plein d’humour », fit remarquer Tito à propos de Fadilj Taipović, assis à ses côtés. « Et tous ces autres gens, quelle hospitalité… Je suis très bien ici… » Retrouvez nos dossiers : Yougoslavie : il (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous