Danas

Yougoslavie : entretien avec le gouverneur de la Banque nationale, Mladjan Dinkic

| |

« Les bureaux de change ont profité des entreprises qui étaient obligés de
changer des devises au noir. Nous avons ramené l’argent du marché parallèle
dans l’économie et fait passé sa masse réelle de 750 millions à plus d’un
milliard et demi de marks. »

Mladjan Dinkic [MD] : « En tant que Banque centrale de Yougoslavie, nous avons libéralisé le marché des devises. Depuis le 23 octobre, les banques sont autorisées à en acheter. Nous avons aboli l’obligation de payement de dépôt sur l’importation et l’exportation. En dépit des prévisions, ceci n’a pas entraîné une chute des réserves en devise. Au contraire, les réserves sont passées en octobre de 360 millions de dollars à plus de 600 millions de dollars. Si on y ajoute les 300 millions de dollars de réserves appartenant aux banques d’affaires, l’ensemble s’élève à près d’un milliard de dollars. Nous avons rendu le dinar convertible à la mi-décembre, (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous