Serbie : Aleksandar Vučić ou l’ivresse du pouvoir absolu

C’est une dérive constante vers un pouvoir de plus en plus autoritaire que connaît la Serbie : médias muselées, opposition discréditée, le Premier ministre, élu Président de la République le 2 avril, et son petit cercle « d’amis » tiennent le pays d’une main de fer. Avec le soutien ouvert des dirigeants de l’Union européenne, peu inquiets de cette dérive anti-démocratique.