Jutarnji List

Vu de Croatie : Union pour la Méditerranée et intégration européenne

| |

L’idée française de créer une Union pour la Méditerranée (UPM), si longtemps annoncée, a trouvé un début de réalisation, avec un premier sommet des Etats membres de l’UE et des pays du bassin méditerranéen, le 13 juillet à Paris. La Croatie est officiellement devenue membre de l’Union, avec les autres Etats méditerranéens de la région : l’Albanie, le Monténégro et la Bosnie-Herzégovine. L’Union pour la Méditerranée devrait faciliter l’adhésion de ces pays à l’UE, espère-t-on à Zagreb.

Loin de se substituer au partenariat euroméditerranéen connu sous le nom de « processus de Barcelone », lancé en 1995, la nouvelle Union est présentée comme une contribution au développement de ce processus. En effet, le forum de Paris a été organisé sous le titre « Processus de Barcelone – Union pour la Méditerranée ». Le Président croate Stjepan Mesić, qui conduisait la délégation croate à Paris, estime que l’idée est claire, et qu’il est logique d’établir une coopération entre les États de la Méditerranée, qui collaborent depuis le Moyen Age. Le Président français Nicolas Sarkozy a souligné le caractère historique du processus : l’Union réunira les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous