IWPR

Voïvodine : intolérance croissante envers les minorités

| |

La pauvreté, les changements dans la structure ethnique et l’héritage problématique des guerres des années 1990 détériorent le climat social dans la province septentrionale de la Serbie. Attaques contre les minorités nationales, les Églises non-orthodoxes, les groupes homosexuels : rien ne va plus en Voïvodine.

Par Robert Vizi Lorsqu’un jeune criminel du quartier rom (la « mahala ») de Sivac a tué un jeune Serbe, après en avoir blessé un autre un peu plus tôt, les Serbes se sont fait justice eux-mêmes. Ils se sont rassemblés à l’Hôtel de Ville de Kula, la plus grande ville des environs, pour annoncer que les Roms de Sivac avaient jusqu’au 20 octobre - l’anniversaire de la libération de la ville pendant la Seconde Guerre Mondiale - pour abandonner leurs maisons. Certains criaient : « Vermine ! » - et même « Nous voulons Hitler ! ». La menace n’était pas une parole en l’air. Cette nuit-là, des hommes ont fait irruption dans la mahala. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous