Koha Jone

Visas Schengen : l’Albanie dénonce un système à « deux poids, deux vitesses »

| |

Alors que l’Union européenne allège les conditions d’obtention des visas pour certains pays d’Europe du Sud-Est, comme la Serbie et, bientôt, la Bosnie-Herzégovine, l’Albanie a l’impression d’être laissée-pour-compte, alors même qu’elle a déjà signé son ASA et répond à de nombreuses conditions posées par l’UE. La présidente du Parlement albanais, Jozefina Topalli, plaide pour une politique européenne plus cohérente.

La présidente du Parlement albanais, Jozefina Topalli, représentait son pays à la Conférence « Perspectives européennes pour l’Europe du Sud-Est », récemment organisée à Bruxelles. Elle a fait part de l’inquiétude du gouvernement albanais à l’égard de la politique des visas d’entrée dans l’espace Schengen. En effet, plusieurs pays balkaniques bénéficient de facilités, alors même qu’ils se classent loin derrière l’Albanie par rapport aux conditions fixées par l’UE. La présidente du Parlement n’a pas hésité à demander plus d’élasticité dans le processus d’obtention des visas pour les Albanais. Elle a aussi déclaré que le gouvernement albanais était conscient de ses (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous