Danas

Violences, misère et discriminations : le quotidien des femmes rroms de Serbie

| |

Mariages précoces, viols, maltraitance, discrimination à l’école et au travail… Voilà le quotidien de nombreuses femmes rroms en Serbie. Cette violence n’existe pas qu’à l’intérieur du cercle familial. Les ONG Bibija, Eureka et Ženski prostor, à l’origine d’enquêtes sur le sujet, accuse aussi la police de contribuer à la situation catastrophique de ces femmes, faute d’intervention. Trop souvent, les femmes rroms refusent également de dénoncer leurs agresseurs.

Par Jelena Diković Le 1er décembre, le ministère pour les Droits des personnes et des minorités a annoncé l’adoption d’une stratégie d’ici la fin de l’année, destinée à améliorer la situation des Rroms. Ce document contiendra des plans d’action pour la protection sociale, l’amélioration de la situation des femmes rroms, la lutte contre la discrimination des Rroms, ainsi que leur intégration la vie politique et sociale. Cette stratégie vise aussi à régler la situation des Rroms de retour des pays de l’Union européenne, d’après l’Accord de réadmission. Aujourd’hui, des données officieuses estiment qu’il y a en Serbie environ 600 agglomérations (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous