Le Courrier des Balkans

Violences dans le nord du Kosovo : un scénario écrit d’avance ?

| |

Dimanche, sur les coups de 17 heures, des hommes masqués ont attaqué deux écoles de Mitrovica-nord, emportant les urnes avant de prendre la fuite. Aussitôt, l’OSCE a évacué l’ensemble du secteur nord du Kosovo, où tout le processus électoral a été rapidement arrêté. Selon toute logique, les élections devraient être annulées, mais ce scénario parfaitement écrit et exécuté pose de nombreuses questions.

Par Jean-Arnault Dérens Les attaques dans deux écoles de Mitrovica (école Sveti Sava et école technique) ont été rapides, professionnelles, et leur résultat immédiat, avec l’évacuation de tous les agents de l’OSCE présents dans le nord du Kosovo et l’arrêt du processus électoral. Retrouvez notre dossier : Nord du Kosovo : les Serbes et les élections locales kosovares Sur Twitter, le père Sava Janjić demande comment ni le KPS, ni la KFOR ni Eulex n’ont pu prévoir et empêché ces attaques. On pourrait ajouter à cette liste les autorités de Belgrade, tant le nord du Kosovo grouillait, ce dimanche, d’agents « d’influence et de renseignement » en civil. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous