Victoire du non : « une leçon pour la Grèce, pour le monde entier »

|

D’après les résultats partiels du ministère de l’Intérieur, le « non » l’emporte avec plus de 61 % des voix. « Le mandat que vous me donnez n’appelle pas à une cassure avec l’Europe mais me rend plus fort pour négocier », a tweeté le Premier ministre Alexis Tsipras. « Face à des pressions d’une violence inouïe, le courage des Grecs est une leçon pour tous », a quant à lui tweeté le ministre des Finances, Yanis Varoufakis.

Par Ph. B., et Pavlos Kapantais (à Athènes) (Avec agences) — Avec plus de 61 % des voix en faveur du « non » à l’austérité, le Premier ministre grec Alexis Tsipras a réussi son « coup politique ». La balle est désormais dans son camp. Ce référendum équivaut à un plébiscite : selon les résultats partiels du ministère de l’Intérieur, après le dépouillement de 70,66 % des votes, le « non » l’emporte à 61,52 %, contre 38,48 % pour le « oui ». « Les Grecs ont dit #OXI [NON] à cinq ans d’hypocrisie », a tweeté le ministre des Finances Yanis Varoufakis ce dimanche à 21 heures 30, alors que la victoire, franche et massive, était confirmée. La victoire du « non » en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous