Danas

Veton Surroi : l’avenir du Kosovo est dans l’Europe

| |

Veton Suroi, ancien rédacteur en chef du quotidien albanais Koha Ditore, négociateur à Rambouillet, et actuel président du parti d’opposition ORA, qui détient six sièges au parlement, s’explique sur la situation au Kosovo après le départ de Ramush Haradinaj pour La Haye. Il pointe les questions clés : décentralisation, dialogue avec Belgrade, question du statut... 

Propos recueillis par Jelena Bjelica Danas (D) : Que risque-t-il de se passer au Kosovo avec le départ de Ramush Haradinaj à La Haye ? Veton Suroi (V.S) : Nous étions inquiets bien avant la formation de ce gouvernement, lorsqu’une éventuelle inculpation de Ramush Haradinaj était envisageable. Un acte d’accusation contre tout membre du parlement pose de graves questions pour toute notre société comme cela s’est déjà produit auparavant avec Fatmir Ljimaj, D : Pourquoi la Ligue démocratique du Kosovo (LDK) a-t-elle décidé d’entrer en coalition avec l’Alliance pour l’avenir du Kosovo (AAK), le parti d’Haradinaj, si cette situation était déjà connue en (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous