Human Rights Watch

Ventes d’armes : l’OTAN et l’UE doivent faire pression sur la Bulgarie

| |

L’OTAN et l’Union européenne doivent faire pression sur la Bulgarie pour
qu’elle arrête de livrer des armes à des forces armées qui sont
coupables de violation des droits de l’Homme, a aujourd’hui indiqué
Human Rights Watch.

Un rapport publié aujourd’hui à Sofia par Human Rights Watch accuse la Bulgarie d’avoir laissé se développer un marché d’armes totalement permissif dans son pays au cours de la dernière décennie. Selon le rapport, des fusils d’assaut à Kalashnikov, des mortiers, des mines anti-chars, des munitions, et parmi d’autres armes, des explosifs, seraient disponibles à différents prix - quels que soient les acheteurs et l’utilisation future de ces armes mortelles. Il faut que l’accession de la Bulgarie à l’Alliance atlantique et à l’Union européenne dépende de l’adoption et de l’implantation par ce pays de méthodes de contrôle strictes concernant les ventes (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous