Express

Vendetta : fin de la « besa » pour le gouverneur de la Banque centrale du Kosovo

| |

Hashim Rexhepi, gouverneur de la Banque centrale du Kosovo, circule depuis un an sous la protection de la besa. Son fils est accusé du meurtre du fils d’Emrush Gashi mais, face à la lenteur de la justice, la famille de la victime envisage de se faire justice elle-même et de ne pas renouveler la besa, la « parole donnée » à la famille du gouverneur.

Par Nabih Maxhuni Hashim Rexhepi, gouverneur de la Banque centrale du Kosovo, ne circule depuis un an que sous la protection de la besa [NdlR : parole donnée, garantie de sécurité], conformément au Kanun de Lekë Dukagjin. Depuis la fin de l’année 2009, cette besa n’est plus valide. Son fils est en détention préventive, suspecté d’avoir tué le fils d’Emrush Gashi. Ce dernier dit qu’il n’accordera plus la besa au gouverneur. Le Kanun de Lekë Dukagjini est toujours en vigueur dans les montagnes du Kosovo et de l’Albanie. Les lois rassemblées il y a plus de cent ans par Shtjefën Gjeçovit ont souvent plus de force que la police et l’État (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous