Shekulli

Universités : le Kosovo reste exclu de la Charte de Bologne

| |

Le Kosovo demeure exclu de la Charte de Bologne, qui unit entre elles les Universités européennes. Pour rejoindre ce processus, il faudrait que le Kosovo soit reconnu comme un État indépendant. Le ministre macédonien de l’Éducation, Aziz Polozhani, déplore cette « prise en otage » de l’enseignement par la politique.

Par Elda Spaho Comme deux ans plus tôt à Berlin, les Universités kosovares restent exclues de la Charte de Bologne, le document historique qui prévoit la création d’un espace commun européen pour l’enseignement supérieur. Le refus est officiellement venu de la ministre norvégienne de l’Enseignement, Kristin Clemet, lors de la Quatrième Conférence Interministérielle pour la Charte de Bologne en Norvège, qu’elle dirigeait. La raison du refus tient au statut politique incertain du Kosovo, affirmait Kristin Clemet. Par ailleurs, le Kosovo figurait dans la liste des participants sous la nomination UMNIK/Kosovo. L’Ouzbékistan a subi le même sort que le (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous