Utrinski Vesnik

Une femme de choc à la tête des sociaux-démocrates macédoniens

| |

Dimanche dernier, les sociaux-démocrates macédoniens ont élu leur nouveau dirigeant : Radmila Sekerinska. Brillante, l’ancienne patronne du Secteur de l’Intégration Européenne a le vent en poupe. Il lui faudra de l’énergie pour venir à bout du défi : rajeunir un parti étouffé par l’inertie et les luttes intestines.

Par Sonja Kramarska Le SDSM (Union Sociale-Démocrate de Macédoine) vient d’élire son troisième leader en quinze ans d’existence. Radmila Sekerinska, la nouvelle présidente du parti, est une vraie sociale-démocrate, formée au sein du parti lui-même. Elle a été l’apprentie de Branko Crvenkovski, qui a été l’apprenti de Kiro Gligorov. Radmila Sekerinska possède une formation universitaire de haut niveau, elle parle des langues étrangères, elle est passée par des écoles étrangères de politique, elle comprend l’esprit de la démocratie sociale-démocrate européenne. Actuellement, d’un point de vue européen, on peut dire qu’elle est la deuxième femme présidente d’un (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous