Entre Slovénie et Croatie, les errances d’un train de réfugiés

| | |

Un train, avec 1 800 réfugiés à son bord, qui avait quitté dimanche soir la ville de Čakovec, en Croatie n’a pas été autorisé à franchir la frontière slovène. Les passagers ont poursuivi le voyage à pied, le long des voies ferrées, mais des policiers slovènes avec des chiens leur ont bloqué l’accès à la frontière.

La police slovène explique avoir lancé « une opération de protection intensive de la frontière ». Les réfugiés embarqués à bord du train avaient la possibilité de déposer une demande d’asile en Croatie, mais ils ont tous décidé de continuer leur route à pied en suivant la voie de chemin de fer. Arrivés à la frontière entre la Croatie et la Slovénie dans la nuit de dimanche à lundi, ils ont été redirigés sur le poste frontière routier de Trnovec, où ils ont été à nouveau bloqués. La police slovène a proposé de laisser passer 150 personnes, choisies parmi les plus fragiles et vulnérables — une hypothèse rejetée par le UNHCR, cette mesure faisant courir le risque de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous