Osservatorio sui Balcani

Un été glacial entre Sofia et Skopje

| |

On croyait la hache de guerre enterrée entre la Bulgarie et la Macédoine. Mais cet été, les rapports ont tourné à l’aigre. En cause, la refondation du parti des Macédoniens de Bulgarie, et la concession de la nationalité bulgare à un ancien premier ministre macédonien. A moins que le moteur de tout cela ne soit la campagne électorale pour les présidentielles bulgares ?

Par Francesco Martino Après plusieurs années de rapports globalement corrects, l’été 2006 se caractérise par un retour à une période de froideur réciproque entre la Bulgarie et la Macédoine. Le déclencheur ? Une déclaration du Ministre bulgare des Affaires étrangères Ivaylo Kalfin : « nous soutenons la Macédoine vis-à-vis de l’Union Européenne, à condition que cessent les agressions envers la nation bulgare et envers son histoire. » Ces déclarations ne semblent pas avoir été provoquée par un événement particulier. Elles semblent reposer sur la nervosité provoquée par la reconstitution du parti des Macédoniens de Bulgarie OMO-Ilinden Pirin, ainsi que par (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous