Turquie : Sezen Aksu, la reine de la pop anatolienne

|

En Turquie, Sezen Aksu, est une superstar. En quarante années d’activité, elle a sorti 20 albums et vendu 40 millions de disques. Seule son amie Ajda Pekkan peut lui disputer le titre de reine de la pop anatolienne. Née en 1954, Serçe (le moineau), comme on la surnomme, a commencé sa carrière en 1975 avec le hit Kaybolan Yillar, écrit quand elle était encore étudiante. D’ailleurs, Sezen Aksu est la première auteure-compositrice-interprète de Turquie. Artiste engagée, elle est connue pour avoir chanté quelques uns de ses succès en grec et cédé ses droits d’auteur pour aider les victimes du séisme de 1999. Parmi les causes qu’elle défend : l’éducation, l’environnement et le droit des femmes. Balkanophonie retrace son parcours en douze titres emblématiques.

À écouter aussi :
Raki Balkans Sound System : l’arabesk, la BO des faubourgs de Turquie