Turquie : menaces et actes de violence se multiplient contre la communauté arménienne

| |

Menaces de mort adressées à la Fondation Hrant Dink, attaques contre des églises arméniennes d’Istanbul, les actes de haine contre la communauté arménienne de Turquie se multiplient, illustrant la polarisation de la société orchestrée par l’AKP.

Par Claire Corrion Dans un communiqué, la Fondation Hrant Dink, créé en 2007 après l’assassinat de ce journaliste turco-arménien, explique avoir reçu des menaces de mort par courriel les 27 et 28 mai. Rakel Dink, la femme du fondateur du journal Agos, tué le 19 janvier 2007, et les avocats de la fondation, dont Fethiye Çetin, sont particulièrement visés par ces attaques. « Nous pouvons venir un soir, quand vous vous y attendrez le moins », menace la lettre, accusant la fondation de raconter des « histoires de fraternité » et l’enjoignant de quitter le pays. Le lendemain, le ministre de l’Intérieur Süleyman Soylu déclarait sur Twitter que de (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous