Turquie : lourdes peines de prison contre des journalistes

| |

En Turquie, la liberté de la presse est toujours au plus mal. Des journalistes accusés d’avoir révélé des informations sur la mort d’un responsable des services secrets qui aurait été tué en Libye ont été condamnés mercredi à des peines allant de 3 à 4 ans de prison.

Par Claire Corrion Le second procès de sept journalistes accusés d’avoir divulgué des secrets d’État et enfreint la loi du MIT, les services de renseignement turcs, s’est tenu mercredi 9 septembre. Les journalistes avaient été arrêtés en mars dernier pour avoir publié des images des funérailles d’un responsable des renseignement qui aurait été tué en Libye. Emprisonnés à Silivri depuis six mois, Murat Ağırel, Hülya Kılınç et Barış Pehlivan ont comparu devant la 34e chambre de la Cour d’Istanbul aux côtés de Baris Terkoglu, Aydın Keser, Ferhat Çelik et Erk Acarer qui, eux, comparaissaient libres suite à une première audience.

 Aydın Keser et Ferhat (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous