Osservatorio sui Balcani

Turquie : Istanbul, capitale européenne de la culture, « naturellement »

| |

Avec Essen et Pecs, Istanbul est capitale européenne de la culture 2010. Un statut honorifique pour la métropole reliant l’Orient et l’Occident, qui sera, un an durant, l’une des vitrines de l’Europe. Lors de la cérémonie d’ouverture, le Premier ministre turc a rappelé qu’Istanbul était « une ville européenne ». Et certains estiment d’ailleurs que la diversité culturelle stanbouliote, pourrait servir de modèle identitaire à l’Europe. Cependant, derrière ces réjouissances, de nombreuses voix dénoncent un comité d’organisation peu audacieux, pieds et poings liés au gouvernement de l’AKP. La fête est-elle ratée ?

Depuis le 16 janvier, Istanbul est officiellement Capitale Européenne de la Culture 2010, avec la ville allemande de Essen et la ville hongroise de Pecs. Des représentations théâtrales, des concerts et des spectacles pyrotechniques dans sept endroits différents de la ville ont marqué la journée d’inauguration, qui a accueilli comme invités d’honneur le Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan et le Président de la République Abdullah Gül. Erdoğan a souligné, dans son discours d’inauguration, qu’« Istanbul est une ville européenne, et qu’elle a toujours été une ville tournée vers l’Europe, culturellement et historiquement. C’est en s’identifiant à l’Europe (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous