Osservatorio Balcani e Caucaso

Turquie / Israël : les causes et les conséquences d’une rupture

| |

Depuis l’assaut sanglant de l’armée israélienne contre la Flottille de la paix en mai 2010, qui a coûté la vie à huit citoyens turcs, rien ne va plus entre Ankara et Tel-Aviv, jusque là les alliés privilégiés de l’Occident au Proche-Orient. Les relations diplomatiques entre les deux pays sont désormais rompues, après la publication par l’Onu d’un rapport sur cet incident favorable à Israël. Quelles sont les conséquences de ce basculement géopolitique majeur ? L’analyse de l’Osservatorio Balcani e Caucaso.

Par Fabio Romano [1] Les relations diplomatiques entre Israël et la Turquie sont tendues depuis fin mai 2010, lorsque l’armée israélienne a attaqué la Flottille de la paix qui voulait forcer le blocus de la Bande de Gaza imposé par Tel-Aviv. Neuf civils ont trouvé la mort dans l’assaut. Après la publication du rapport de l’Onu qui ne condamne pas l’intervention israélienne, les relations bilatérales entre Tel-Aviv et Ankara sont au plus bas. De nouvelles batailles diplomatiques se mettent en œuvre : bataille légale auprès des Nations unies, batailles entre les chancelleries, mais aussi batailles verbales tendues et qui prêtent malheureusement à (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous