Osservatorio sui Balcani

Turquie : 2007, « une année pour rien »

| |

Les premiers jours du mois de janvier ont été consacrés, comme le veut la tradition, au bilan du passé récent et à des vœux pour l’avenir, mais on ne peut assurément pas dire dans le cas de la Turquie que l’année 2007 ait laissé derrière elle de grands regrets. Si l’on regarde derrière soi, c’est plutôt l’impression de soulagement qui domine.

Par Fabio Salomoni Des espoirs de réformes déçus « Une année pour rien ». L’expression utilisée par certains commentateurs résume bien le sentiment de désillusion, qui fait suite à une longue série d’espérances déçues. Le premier semestre de l’année a vu le blocage quasi-total du processus de réforme, mais également des efforts pour appliquer les réformes déjà réalisées. Le double rendez-vous électoral, pour l’élection du gouvernement et pour celle du Président de la République, a amené le gouvernement et l’opposition à se défiler, à éviter les questions les plus délicates et à détourner l’attention vers les polémiques personnelles ou à chevaucher sur la vague (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous