Le Courrier des Balkans

Travailler plus pour gagner plus : le « rêve français » des Moldaves de Corjeuţi

| |

Depuis la fin des années 1990, la bourgade de Corjeuţi, tout au nord de la Moldavie, vit au rythme des allers-retours avec la France. La moitié du village y est allé tenter sa chance, pour « gagner plus ». Ici, le slogan de Nicolas Sarkozy, on y croit : les euros ont permis la modernisation accélérée du village. D’ailleurs, avec ces grandes bâtisses toutes neuves, on se croirait presque en banlieue parisienne... Le reportage de notre envoyée spéciale.

Par Jennifer Austruy Confortablement installée dans le salon immaculé de sa nouvelle maison, Alina [1] frotte son pouce contre son index. « Ce que j’aime en France ? » Elle rit, « l’argent ». À ses côtés, son mari, Emil, les bras croisés sur son ventre dodu et les sourcils froncés par la réflexion, précise, comme pour excuser la franchise de sa femme : « Au village, il n’y a pas d’emploi, et l’état des routes est tellement déplorable qu’il est impossible de travailler dans une autre ville comme en France. » De retour depuis peu, Emil vient de faire la connaissance de son fils. Il a trois ans. Immigrant illégal sur le territoire français, il ne (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous