IWPR

Trafics de cigarettes : la justice italienne s’accroche à Milo Djukanovic

| |

Le Premier ministre monténégrin, Milo Djukanovic, est toujours considéré comme un trafiquant de cigarettes par la justice italienne. Malgré l’immunité dont il dispose, les juges italiens ont bien l’intention de parvenir à l’arrêter.

Par Hugh Griffiths et Gordana Igric Le 30 juin, le juge napolitain Anna di Mauro a décidé de ne pas émettre de mandat d’arrêt contre Milo Djukanovic au prétexte de son immunité de chef de gouvernement. Le procureur de Naples Giovanni Russo déjà avait émis un tel mandat en octobre 2002, alors que Djukanovic était Président de la République. Pour le procureur, Djukanovic et quatorze autres Monténégrins et Italiens sont responsables « d’avoir formé, dirigé et organisé un réseau de contrebande pour le trafic de cigarettes à l’intérieur et à l’extérieur du Monténégro ». Un document de 365 pages a été rendu public lors d’une conférence de presse organisée (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous