Monitor

Trafics au Monténégro : une frontière en trous de gruyère

| |

Le nombre de points de passage illégaux, notamment vers le Kosovo mais aussi vers la Bosnie-Herzégovine, est beaucoup plus important que ce qu’affirment les officiels. En raison de la corruption galopante et faute de moyens matériels suffisants, les autorités monténégrines sont incapables d’assurer le contrôle de leurs frontières.

Par Tufik Softić « Nos statistiques portent sur un certain nombre de routes illégales que nous avons découvertes. Dans les zones montagneuses près de la frontière kosovare, les routes empruntées par les voitures tout-terrain sont bien plus nombreuses. La police aux frontières ne dispose ni des effectifs ni des équipements pour effectuer une surveillance permanente. C’est l’idéal pour les trafiquants », selon une source fiable contactée par Monitor. Les reporters qui se sont rendus dans les régions montagneuses situées sur le territoire des communes de Berane et de Rožaje ont pu constater une présence considérable de motocross et de véhicules (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous