Monitor

Trafic de cigarettes : l’étau se resserre autour du Premier ministre monténégrin Djukanovic

| |

Les mandats d’arrêt émis par la justice italienne contre deux proches du Premier ministre monténégrin ne manqueront pas d’inquiéter Milo Djukanovic. Non seulement les procureurs italiens s’intéressent de plus en plus à son entourage, mais les aveux du mafieux repenti Francesco Prudentino pourraient provoquer un véritable séisme politique au Monténégro.

Par Milka Tadic-Mijovic et Petar Komnenic La mise en accusation par Interpol de Veselin Barovic et Branko Vujosevic [1] a troublé le gouvernement de Podgorica. Les mandats d’arrêt ont été émis pour commerce illégal de cigarettes et de participation à une association criminelle. Même si cette information n’a pas été officiellement commentée, elle a certainement bouleversé le Premier ministre Djukanovic, non seulement du fait que ses amis les plus proches soient recherchés par la police internationale, mais aussi parce ce que cela confirme de nombreuses spéculations sur une activité renforcée de la justice italienne concernant les accusations contre lui. (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous