Danas

Trafic d’organes en Albanie : le Procureur spécial serbe verse des photos au dossier

| |

Le Procureur spécial pour les crimes de guerre a apporté de nouveaux éléments sur l’affaire du trafic d’organes dont des Serbes du Kosovo auraient été victimes dans le nord de l’Albanie. Des photographies ont permis d’identifier une première victime et des exécutants potentiels. Le Procureur serbe demande toujours une pleine coopération aux autorités judiciaires d’Albanie. Il compte, à défaut, sur l’intervention de la commission d’enquête du Conseil de l’Europe.

Par I. Pejčić « Le 22 juin 1999, à Peć, mon père est sorti acheter des cigarettes. Il n’est plus jamais revenu. C’était un civil et il n’a pris aucune part aux combats au Kosovo », explique Rade Dragović, fils de Predrag Dragović, tué dans le nord de l’Albanie. Predrag Dragović a été reconnu par son fils sur une des photographies collectées par le Bureau du Procureur spécial de Serbie pour les crimes de guerre, dans le cadre de l’enquête sur le trafic d’organes, dont auraient été victimes plus de 300 otages serbes enlevés au Kosovo. Rade Dragović explique que son père est enregistré comme disparu depuis 2002. Lors de la conférence de presse (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous