B92

Trafic d’organes de l’UCK : une bombe pour le Kosovo ?

| |

Les révélations concernant le rapport de l’enquêteur du Conseil de l’Europe sur le trafic d’organes mené par l’UCK se précisent. Les descriptifs de l’organisation de trafics humains menant au trafic d’organes citent, en plus d’Hashim Thaçi, diverses personnalités majeures de la scène politique kosovare, exerçant aujourd’hui au sein du gouvernement.

Tandis que le procès de la cause Medicus allait de l’avant le 14 décembre à Pristina, le site guardian.co.uk rapportait que le Suisse Dick Marty avait déclaré que « l’armée de guérilla kosovare » s’était constitué « une formidable base arrière au sein du crime organisé », tant au Kosovo qu’en Albanie. La faction connue sous le nom de Groupe Drenica était dirigé par Hashim Thaçi en personne et est devenue la faction dominante de l’UCK. Plusieurs têtes pensantes de l’UCK de l’époque, dont celles du groupe en question, détiennent aujourd’hui des postes important dans le gouvernement actuel du Kosovo, affirme le reportage du journal (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous