Le Courrier des Balkans

Trafic d’organes au Kosovo : un nouveau scandale éclate en Allemagne

|

Un médecin de l’hôpital de Göttingen, le Dr. Aiman O., trafiquait les dossiers de ses patients pour les rendre prioritaires sur la liste des receveurs d’organes. Ce scandale qui vient d’éclater remet en lumière une terrible réalité : durant des années, ainsi que l’a révélé l’hebdomadaire Der Spiegel, le Kosovo « fournissait » en organes les cliniques allemandes.

(avec Der Spiegel) - Le scandale de l’hôpital de Göttingen renvoie à l’enquête menée par une équipe de journalistes de l’hebdomadaire Spiegel. Leur enquête les avaient conduits à la clinique Medicus de Pristina. Retrouvez notre dossier : Trafic d’organes de l’UCK : « Au Kosovo, tout le monde est au courant » Selon l’hebdomadaire allemand, deux facteurs favorisent le trafic d’organes : la demande mondiale est forte à cause du vieillissement de la population et les techniques médicales permettent de pratiquer des transplantations dans le monde entier, dans des conditions d’hygiène très simples à garantir. Dans le cas de la clinique Medicus, Manfred (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous