« Camion de la mort » : la piste bulgare des trafiquants d’êtres humains

| | |

Le 28 août, un camion abandonné contenant les corps de 71 réfugiés morts d’asphyxie était retrouvé sur le bord d’une autoroute autrichienne. A ce jour, sept suspects ont été interpelés, et l’enquête se dirige vers les réseaux bulgares du trafic des êtres humains.

Par Francesco Martino Les deux arrestations réalisées le 1er septembre en Bulgarie et en Hongrie portent à sept le nombre de suspects arrêtés dans le cadre de l’enquête ouverte après la découverte de 71 cadavres de réfugiés dans un camion abandonné retrouvé en Autriche. Sur les sept suspects arrêtés, quatre sont de nationalité bulgare, un de nationalité afghane – la nationalité des deux autres n’ayant pas été révélée. Le propriétaire du camion, d’origine libanaise, disposait aussi de la citoyenneté bulgare. Peu d’informations ont été publiées sur l’enquête en cours. Toutefois, il apparaît probable que les personnes arrêtées auraient été au service d’une (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous