B92

TPIY : Vojislav Šešelj veut 12 millions d’euros de dommages et intérêts

| |

Incarcéré à La Haye depuis le 24 février 2003, Vojislav Šešelj attend toujours la fin de son procès pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité. Le chef du Parti radical serbe s’était rendu de lui-même au TPIY réclame aujourd’hui 12 millions de dommages et intérêts sur la base d’un calcul savant de toutes les dépenses et problèmes occasionnés par plus de onze ans de prison.

Selon un communiqué du TPIY, le chef du Parti radical serbe, Vojislav Šešelj, a demandé des dommages et intérêts qui s’élèvent à douze millions d’euros. Il réclame une compensation financière pour les onze années et demi de détention qu’il a subi, « infondées », selon son appréciation. Retrouvez notre dossier : TPIY : Vojislav Šešelj, bientôt le retour en Serbie ? Dans une requête soumise au TPIY datée du 10 juin, le chef des radicaux a rappelé qu’il s’était volontairement rendu le 24 février 2003 et qu’il était depuis détenu dans la prison de Sheveningen. Dans ce document, Vojislav Šešelj fait référence au Pacte international relatif aux droits civils et (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous