BIRN

TPI : Vojislav Seselj en grève de la faim à l’ouverture de son procès

| |

Vojislav Seselj, le leader de l’extrême droite serbe, mène depuis deux semaines une grève de la faim dans sa cellule de La Haye, où son procès commence ce lundi, au bout de presque quatre ans d’attente. Seselj s’était constitué prisonnier en février 2003. Si l’accusé est trop faible pour se présenter devant la Cour, il risque de perdre le droit de se défendre lui-même.

Par Aleksandar Roknik Pour beaucoup d’observateurs, la grève de la faim entreprise par Vojislav Seselj dans sa cellule de La Haye est moins une protestation contre ses conditions de détention qu’une tentative pour redonner du tonus à son parti qui perd des points dans les sondages avant les élections de janvier. Vojislav Seselj, qui est accusé de crimes de guerre, a commencé une grève de la faim le 10 novembre, contre ce qu’il appelle ses conditions très dures de détention, et le silence opposé par la cour à ses demandes. L’accusé reproche au tribunal d’interdire les visites de sa femme, Jadranka, et affirme que le tribunal n’a pas répondu à sa (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous