IWPR

TPI : second procès Šešelj pour « outrage à la Cour »

| |

Le procès de Vojislav Šešelj devant le TPI s’approche de son terme. L’accusé doit répondre des accusations de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. À cause de désaccords avec la Cour, il a annoncé qu’il refuserait de plaider sa cause à la conclusion du procès. Par ailleurs, Šešelj doit faire face à la nouvelle accusation « d’outrage à la Cour ». Il aurait en effet révélé les noms de certains témoins protégés, ainsi que des détails concernant leur vie privée.

Par Simon Jennings Vojislav Šešelj, toujours chef du Parti radical serbe (SRS) en dépit de sa détention à La Haye, qui dure depuis maintenant six ans, est formellement accusé d’avoir révélé l’identité de trois personnes ayant témoigné contre lui lors de son procès.
 Ces révélations ont été faites à l’encontre de la décision des juges, qui avaient accordé à ces témoins des mesures de protection. Celles-ci incluaient l’usage d’un pseudonyme, ainsi que la distorsion de l’image et de la voix lors de leur témoignage. 
« Le tribunal considère la sécurité des témoins et leur confidentialité comme des éléments essentiels de l’État de droit », a expliqué la Cour (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous