Vreme

TPI : pourquoi Carla del Ponte avait-elle le sourire en quittant Belgrade ?

| |

Pour la première fois depuis 2001, Carla del Ponte a rencontré Vojislav Kostunica à Belgrade. À l’issue de l’entretien, la Procureure générale affichait un sourire très inhabituel. Le TPI pourrait obtenir des délais supplémentaires de fonctionnement, et Mme Del Ponte parie probablement sur une marginalisation politique de Vojislav Kostunica.

Par Nenad Lj. Stefanovic Si Mme del Ponte a, une fois de plus, entendu à Belgrade pour l’essentiel la même chose que ce que les politiciens lui ont déjà dit à plusieurs reprises, et si tous les délais ont déjà expiré, d’où vient soudainement chez elle le bel optimiste qu’elle a montré avant de retourner à La Haye ? N’y a t-il pas, cependant, les raisons d’un optimisme bien moins fondé que ne le cachaient les sourires de Carla ? Peut-être lui a-t-on conseillé d’essayer cette fois-ci avec Belgrade quelque tactique différente, du type : « je continue à vous tirer les cheveux tout en souriant, mais souriez donc vous aussi si le coeur vous en dit »... Les (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous