Koha Ditore

TPI : point n’est besoin de faire pression sur les témoins albanais

| |

Les Albanais du Kosovo souhaitent raconter la vérité, ce qu’ils ont vécu.
Leurs déclarations promettent d’être accablantes pour Milosevic, et il ne
peut y avoir, à cet égard, de bons ou de mauvais témoins. Il y a la réalité
des faits, un point c’est tout.

Par Agustin Palokaj Ces derniers temps, il semble évident que les membres de la communauté albanaise du Kosovo, qui souhaitent témoigner contre Milosevic à La Haye, doivent faire face aux pressions de l’opinion publique. Le procès est un événement historique, retransmis via la télévision dans les foyers où chacun y va de son petit commentaire faisant ainsi monter la tension. Il y a dans cette affaire un malentendu. Les médias, y compris ceux de la région, ont développé l’argument selon lequel les témoins représentaient le Kosovo et, qu’à ce titre, leurs déclarations devaient faire l’objet d’analyses et de commentaires. Il prévaut l’idée selon (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous