Association Sarajevo

TPI : Louis Joinet réfute les accusations portées contre Florence Hartmann

|

Le procès de Florence Hartmann devant le TPI, qui s’est ouvert le 15 juin à La Haye a été suspendu le 17. Il reprendra le 1er juillet. L’association Sarajevo détaille les arguments développés par le magistrat Louis Joinet en faveur de Florence Hartmann.

Ce procès a été notamment marqué par l’audition de deux importants témoins cités par la défense de l’ancienne porte-parole de Carla Del Ponte, accusée d’outrage à la Cour pour avoir divulgué des informations confidentielles qui prouveraient l’implication de l’État serbe dans le génocide de Srebrenica. Louis Joinet, haut magistrat français, expert indépendant des Nations Unies pour les droits de l’homme, a démontré l’inconsistance de l’accusation en développant les points suivants : 1. Si le Tribunal est fondé à déclarer certaines pièces confidentielles, cette confidentialité ne peut pas porter sur la décision. Celle-ci doit au contraire être publique de façon (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous