Danas

TPI : liberté conditionnelle pour Frenki et Jovica Stanisic

| |

Le TPI a remis en liberté Jovica Stanisic et Franko Simatovic « Frenki » jusqu’au début de leur procès. D’autres inculpés pourraient bénéficier de la même mesure. Cette mise en liberté conditionnelle favorisera peut-être les redditions volontaires au tribunal. Cependant, les milieux démocratiques s’inquiètent déjà : à quand le retour en Serbie de Vojislav Seselj, le chef de l’extrême droite ?

Par Aleksandar Roknic La surprenante reddition volontaire au TPI de Dragomir Milosevic, général de l’armée de la Republika Srpska, a été suivie de la décision du Conseil d’appel de libérer Jovica Stanisic, ancien chef du RDB (Département de la sécurité d’Etat) serbe et Franko Simatovic Frenki, ancien commandant de l’Unité pour les opérations spéciales du RDB, jusqu’au début de leur procès. Il a été estimé que Stanisic et Simatovic ont coopéré avec les procureurs et qu’ils ont répondu à l’appel du TPI avant l’adoption de la Loi sur la coopération avec le TPI, et que le mécontentement exprimé par le Parquet n’est pas la faute des accusées. L’observation du Parquet (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous