IWPR

TPI : les perspectives européennes de la Serbie suspendues au rapport de Serge Brammertz

| |

Le procureur en chef du Tribunal de la Haye va-t-il relancer le processus d’intégration européenne de la Serbie ? Au lendemain de sa visite à Belgrade, la Serbie attend beaucoup du rapport que Serge Brammertz doit présenter le 12 décembre prochain. Mais le processus d’intégration a peu de chances d’avancer, la Belgique et les Pays-Bas ayant bloqué l’entrée en vigueur du Pacte de stabilisation et d’association (ASA) tant que Ratko Mladić et Goran Hadžić ne seront pas arrêtés.

Par Aleksandar Roknić et Branka Mihajlović La Serbie saura le mois prochain si elle en a fait assez pour que l’on considère qu’elle a pleinement coopéré avec le Tribunal de La Haye. C’est-à-dire qu’elle saura si elle obtiendra la clé qui, seule, peut lui ouvrir la porte de l’Europe. Le procureur en chef Serge Brammertz s’est rendu à Belgrade cette semaine pour évaluer les progrès de la coopération serbe avec le Tribunal pénal international pour l’ancienne Yougoslavie (TPIY). Il s’agit en effet d’une étape cruciale pour la Serbie, qui souhaite acquérir le statut de pays candidat à l’Union Européenne. La Serbie a déjà reçu un premier rapport (...)

Pour lire la suite de cet article, abonnez-vous ou identifiez-vous !

S'abonner      Identifiez-vous